— 257 —
Chapitre II.

De la signification des Mots.

      §. 1. PH. Maintenant les mots estant employés par les hommes pour
estre signes de leur idées, on peut demander d'abord comment ces mots
y ont esté determinés; et l'on convient que c'est non par aucune connexion
naturelle qu'il y ait entre certains sons articulés et certaines idées (car
en ce cas il n'y auroit qu'une langue parmy les hommes), mais par une
institution arbitraire en vertu de laquelle un tel mot a esté volontairement
le signe d'une telle idée.
Leibniz NEs III, 2, §1, 257