— 123 —
      PH. J'ai peur qu'il ne vous faille mettre dans la foule de ceux, qui
ont mal répondu à M. Molineux. Car il a mandé dans la lettre, qui contenoit
cette question, que l'ayant proposée à l'occasion de l'essay de
M. Locke sur l'Entendement à diverses personnes d'un esprit fort penetrant,
à peine en a-t-il trouvé une, qui d'abord luy ait repondu sur cela,
comme il croit qu'il faut repondre quoyqu'ils ayant esté convaincus de
leur meprise apres avoir entendu ses raisons. La reponse de ce penetrant
et judicieux auteur est negative: car (ajoute-t-il) bien que cet
aveugle ait appris par experience de quelle maniere le globe et le cube
affectent son attouchement, il ne sait pourtant pas encor que ce qui affecte
l'attouchement de telle ou telle maniere, doive frapper les yeux de telle
ou telle maniere ny que l'angle avancé d'un cubé qui presse sa main
— 124 —
d'une maniere inegale, doive paroistre à ces yeux tel qu'il paroist dans
le cube. L'Auteur de l'essay declare qu'il est tout à fait du même sentiment.
Leibniz NEs II, 9, §8, 123-124