— 121 —
Chapitre IX.

De la Perception.

      §. 1. PH. Venons maintenant aux idées de Reflexion en particulier.
La Perception est la premiere Faculté de l'ame qui est occupée de nos
idées. C'est aussi la premiere et la plus simple idée que nous recevions
par Reflexion. La pensée signifie souvent l'operation de l'esprit sur ses
propres idées, lorsqu'il agit et considere une chose avec un certain degré
d'attention volontaire: mais dans ce qu'on nomme perception, l'esprit est
pour l'ordinaire purement passif, ne pouvant eviter d'appercevoir ce qu'il
apperçoit actuellement.
      TH. [On pourroit peutestre ajouter que les bêtes ont de la perception,
et qu'il n'est point necessaire qu'ils ayent de la pensée, c'est à dire qu'ils
ayent de la reflexion ou ce qui en peut estre l'objet. Aussi avons nous
des petites perceptions nous mêmes, dont nous ne nous appercevons
point dans nostre present estat. Il est vray que nous pourrions fort bien
nous en appercevoir et y faire reflexion, si nous n'estions detournés par
leur multitude, qui partage nostre esprit, ou si elles n'estoient effacées ou
plustost obscurcies par de plus grandes.
Leibniz NEs II, 9, §1, 121