— 459 —
article CLXX.
De l'Irresolution.
L'Irresolution est aussi une espece de Crainte, qui
retenant l'ame comme en balance, entre plusieurs
actions qu'elle peut faire, est cause qu'elle n'en execute
aucune, et ainsi qu'elle a du temps pour choisir
avant que de se determiner. En quoy veritablement
elle a quelque usage qui est bon. Mais lors qu'elle
dure plus qu'il ne faut, et qu'elle fait employer à deliberer
le temps qui est requis pour agir, elle est fort
mauvaise. Or je dis qu'elle est une espece de Crainte,
nonobstant qu'il puisse arriver, lors qu'on a le choix
de plusieurs choses dont la bonté paroist fort égale,
qu'on demeure incertain et irresolu, sans qu'on ait
pour cela aucune Crainte. Car cette sorte d'Irresolution
vient seulement du sujet qui se presente, et non
point d'aucune emotion des esprits: c'est pourquoy
elle n'est pas une Passion, si ce n'est que la Crainte
qu'on a de manquer en son choix, en augmente l'incertitude.
Mais cette Crainte est si ordinaire et si forte en
— 460 —
quelques uns, que souvent, encore qu'ils n'ayent point
à choisir, et qu'ils ne voyent qu'une seule chose à prendre
ou à laisser, elle les retient, et fait qu'ils s'arrestent
inutilement à en chercher d'autres. Et alors c'est un
exces d'Irresolution, qui vient d'un trop grand desir
de bien faire, et d'une foiblesse de l'entendement,
lequel n'ayant point de notions claires et distinctes,
en a seulement beaucoup de confuses. C'est pourquoy
le remede contre cet exces, est de s'accoustumer à
former des jugemens certains et determinez, touchant
toutes les choses qui se presentent, et à croire qu'on
s'acquite tousjours de son devoir, lors qu'on fait ce
qu'on juge estre le meilleur, encore que peut estre on
juge tres-mal.
Descartes Pas 459-460