— 454 —
article CLXII.
De la Veneration.
La Veneration ou le Respect est une inclination de
l'ame, non seulement à estimer l'objet qu'elle revere,
mais aussi à se soumetre à luy avec quelque crainte,
pour tascher de se le rendre favorable. De façon que
nous n'avons de la Veneration que pour les causes
libres, que nous jugeons capables de nous faire du
bien ou du mal, sans que nous sçachions lequel des
deux elles feront. Car nous avons de l'Amour et de
la Devotion, plutost qu'une simple Veneration, pour
celles de qui nous n'attendons que du bien, et nous
avons de la Haine pour celles de qui nous n'attendons
que du mal; et si nous ne jugeons point que la cause
de ce bien ou de ce mal soit libre, nous ne nous soumetons
point à elle pour tascher de l'avoir favorable.
Ainsi quand les Payens avoient de la Veneration pour
des bois, des fontaines, ou des montagnes, ce n'estoit
— 455 —
pas proprement ces choses mortes qu'ils reveroient,
mais les Divinitez qu'ils pensoient y presider. Et le
mouvement des esprits qui excite cette Passion, est
composé de celuy qui excite l'Admiration, et de celuy
qui excite la Crainte, de laquelle je parleray cy-apres.
Descartes Pas 454-455