— 417 —
article CXX.
Comment elle est causée par l'Amour et par le Désir.
Et la Passion qui cause le plus ordinairement cet
effect est l'Amour, jointe au Desir d'une chose dont
l'acquisition n'est pas imaginée comme possible pour le
temps present. Car l'Amour occupe tellement l'ame
à considerer l'objet aymé, qu'elle employe tous les
esprits qui sont dans le cerveau à luy en representer
l'image, et arreste tous les mouvemens de la glande,
qui ne servent point à cet effect. Et il faut remarquer,
touchant le Desir, que la proprieté que je luy ay attribuée
de rendre le corps plus mobile, ne luy convient
que lors qu'on imagine l'objet desiré estre tel, qu'on
peut des ce temps là faire quelque chose qui serve à
l'acquerir. Car si, au contraire, on imagine qu'il est
impossible pour lors de rien faire qui y soit utile, toute
l'agitation du Desir demeure dans le cerveau, sans
passer aucunement dans les nerfs; et estant entierement
employée à y fortifier l'idée de l'objet desiré,
elle laisse le reste du corps languissant.

Descartes Pas 417