— 410 —
article CX.
En la Tristesse.
Quelquefois, au contraire, il est arrivé que le corps
a eu faute de nourriture, et c'est ce qui doit avoir fait
sentir à l'ame sa premiere Tristesse, au moins celle qui
n'a point esté jointe à la Haine. Cela mesme a fait aussi
que les orifices du coeur se sont estrecis, à cause qu'ils
ne reçoivent que peu de sang; et qu'une assez notable
partie de ce sang est venuë de la rate, à cause qu'elle est
comme le dernier reservoir qui sert à en fournir au
coeur, lors qu'il ne luy en vient pas assez d'ailleurs.
C'est pourquoy les mouvemens des esprits et des
nerfs, qui servent à estrecir ainsi les orifices du coeur,
et à y conduire du sang de la rate, accompagnent tousjours
la Tristessea.

Descartes Pas 410