— 402 —
article XCIX.
En la Ioye.
En la Ioye, que le poulx est égal et plus viste qu'à
l'ordinaire, mais qu'il n'est pas si fort ou si grand
qu'en l'Amour; et qu'on sent une chaleur agreable,
qui n'est pas seulement en la poitrine, mais qui se
repand aussi en toutes les parties exterieures du corps,

— 403 —
avec le sang qu'on voit y venir en abondance; et que
cependant on perd quelquefois l'appetit, à cause que
la digestion se fait moins bien que de coustume.

Descartes Pas 402-403