— 389 —
article LXXXIII.
De la difference qui est entre la simple Affection,
l'Amitié et la Devotion.
On peut, ce me semble, avec meilleure raison distinguer

— 390 —
l'Amour par l'estime qu'on fait de ce qu'on aime
à comparaison de soy-mesme. Car lors qu'on estime
l'objet de son Amour moins que soy, on n'a pour luy
qu'une simple Affection; lors qu'on l'estime à l'esgal de
soy, cela se nomme Amitié; et lors qu'on l'estime
davantage, la passion qu'on a peut estre nommée Devotion.
Ainsi on peut avoir de l'affection pour une fleur,
pour un oiseau, pour un cheval; mais, à moins que
d'avoir l'esprit fort dereglé, on ne peut avoir de l'Amitié
que pour des hommes. Et ils sont tellement l'objet
de cette passion, qu'il n'y a point d'homme si imparfait,
qu'on ne puisse avoir pour luy une amitié tres-parfaite,
lors qu'on pense qu'on en est aymé, et qu'on a
l'ame veritablement noble et genereuse: suivant ce qui
sera expliqué cy apres, en l'Art. 154 et 156. Pour ce qui
est de la Devotion, son principal objet est sans doute
la souveraine Divinité, à laquelle on ne sçauroit manquer
d'estre devot, lors qu'on la connoist comme il
faut; mais on peut aussi avoir de la Devotion pour son
Prince, pour son païs, pour sa ville, et mesme pour un
homme particulier, lors qu'on l'estime beaucoup plus
que soy. Or la difference qui est entre ces trois sortes
d'Amours, paroist principalement par leurs effets: car,
d'autant qu'en toutes on se considere comme joint et
uni à la chose aimée, on est tousjours prest d'abandonner
la moindre partie du tout qu'on compose avec
elle, pour conserver l'autre. Ce qui fait qu'en la simple
Affection, l'on se prefere tousjours à ce qu'on ayme;
et qu'au contraire en la Devotion, l'on prefere tellement
la chose aimée à soy-mesme, qu'on ne craint pas
de mourir pour la conserver. De quoy on a vû souvant

— 391 —
des exemples en ceux qui se sont exposez à une mort
certaine pour la defense de leur Prince, ou de leur
ville, et mesme aussi quelques fois pour des personnes
particulieres ausquelles ils s'estoient devouëz.

Descartes Pas 389-390-391