— 384 —
article LXXV.
A quoy sert particulierement l'Admiration.
Et on peut dire en particulier de l'Admiration,
qu'elle est utile en ce qu'elle fait que nous apprenons
et retenons en nostre memoire les choses que nous
avons auparavant ignorées. Car nous n'admirons que
ce qui nous paroist rare et extraordinaire: et rien ne
nous peut paroistre tel que pour ce que nous l'avons
ignoré, ou mesme aussi pour ce qu'il est different des
choses que nous avons sceuës; car c'est cette difference
qui fait qu'on le nomme extraordinaire. Or
encore qu'une chose qui nous estoit inconnuë se presente
de nouveau à nostre entendement ou à nos
sens, nous ne la retenons point pour cela en nostre
memoire, si ce n'est que l'idée que nous en avons soit
fortifiée en nostre cerveau par quelque passion; ou bien
aussi par l'application de nostre entendement, que
nostre volonté determine à une attention et reflexion
particuliere. Et les autres passions peuvent servir
pour faire qu'on remarque les choses qui paroissent
bonnes ou mauvaises; mais nous n'avons que l'admiration
pour celles qui paroissent seulement rares.
Aussi voyons nous que ceux qui n'ont aucune inclination
naturelle à cette passion, sont ordinairement
fort ignorans.
Descartes Pas 384