— 383 —
article LXXIV.
A quoy servent toutes les passions,
et à quoy elles nuisent.
Or il est aysé à connoistre, de ce qui a esté dit cy
dessus, que l'utilité de toutes les passions ne consiste
qu'en ce qu'elles fortifient et font durer en l'ame des
pensées, lesquelles il est bon qu'elle conserve, et qui
pourroient facilement sans cela en estre effacées.
Comme aussi tout le mal qu'elles peuvent causer, consiste
en ce qu'elles fortifient et conservent ces pensées
plus qu'il n'est besoin; ou bien qu'elles en fortifient et
conservent d'autres, ausquelles il n'est pas bon de
s'arrester.
Descartes Pas 383