— 382 —
article LXXIII.
Ce que c'est que l'Estonnement.
Et cette surprise a tant de pouvoir pour faire que
les esprits, qui sont dans les cavitez du cerveau, y
prenent leur cours vers le lieu où est l'impression de

— 383 —
l'objet qu'on admire, qu'elle les y pousse quelquefois
tous, et fait qu'ils sont tellement occupez à conserver
cette impression, qu'il n'y en a aucuns qui passent de
la dans les muscles, ny mesme qui se detournent en
aucune façon des premieres traces qu'ils ont suivies
dans le cerveau: ce qui fait que tout le corps demeure
immobile comme une statuë, et qu'on ne peut apercevoir
de l'objet que la premiere face qui s'est presentée,
ny par consequent en acquerir une plus particuliere
connoissance. C'est cela qu'on nomme communement
estre estonné; et l'estonnement est un exces d'admiration,
qui ne peut jamais estre que mauvais.

Descartes Pas 382-383