— 360 —
article XLII.
Comment on trouve en sa memoire les choses
dont on veut se souvenir.
Ainsi lors que l'ame veut se souvenir de quelque
chose, cette volonté fait que la glande, se penchant
successivement vers divers costez, pousse les esprits
vers divers endroits du cerveau, jusques à ce qu'ils
rencontrent celuy où sont les traces que l'objet dont
on veut se souvenir y a laissées. Car ces traces ne sont
autre chose, sinon que les pores du cerveau, par où
les esprits ont auparavant pris leur cours à cause de
la presence de cet objet, ont acquis par cela une plus
grande facilité que les autres, à estre ouverts derechef
en mesme façon par les esprits qui vienent vers
eux. En sorte que ces esprits, rencontrant ces pores,
entrent dedans plus facilement que dans les autres:
au moyen de quoy ils excitent un mouvement particulier
en la glande, lequel represente à l'ame le
mesme objet, et luy fait connoistre qu'il est celuy
duquel elle vouloit se souvenir.
Descartes Pas 360