— 353 —
article XXXIII.
Que le siege des passions n'est pas dans le coeur.
Pour l'opinion de ceux qui pensent que l'ame reçoit
ses passions dans le coeur, elle n'est aucunement considerable;
car elle n'est fondée que sur ce que les passions
y font sentir quelque alteration; et il est aysé
à remarquer que cette alteration n'est sentie comme
dans le coeur, que par l'entremise d'un petit nerf qui
descend du cerveau vers luy: ainsi que la douleur est
sentie comme dans le pied, par l'entremise des nerfs
du pied; et les astres sont aperçeus comme dans le
— 354 —
ciel, par l'entremise de leur lumiere et des nerfs optiques:
en sorte qu'il n'est pas plus necessaire que nostre
ame exerce immediatement ses fonctions dans le coeur,
pour y sentir ses passions, qu'il est necessaire qu'elle
soit dans le ciel pour y voir les astres.
Descartes Pas 353-354