— 340 —
article XV.
Quelles sont les causes de leur diversité.
Et cette inegalité peut proceder des diverses matieres
dont ils sont composez, comme on voit en ceux
qui ont beu beaucoup de vin, que les vapeurs de ce
vin, entrant promptement dans le sang, montent du
coeur au cerveau où elles se convertissent en esprits,
qui, estant plus forts et plus abondans que ceux qui y
sont d'ordinaire, sont capables de mouvoir le corps
en plusieurs estranges façons. Cette inegalité des
esprits peut aussi proceder des diverses dispositions du
coeur, du foye, de l'estomac, de la rate, et de toutes
les autres parties qui contribuent à leur production.
Car il faut principalement icy remarquer certains
petits nerfs inserez dans la baze du coeur, qui
servent à eslargir et estrecir les entrées de ces concavitez:
au moyen de quoy le sang, s'y dilatant plus ou
moins fort, produit des esprits diversement disposez.
Il faut aussi remarquer que, bien que le sang qui entre
dans le coeur, y viene de tous les autres endroits du
corps, il arrive souvent neantmoins qu'il y est davantage
poussé de quelques parties que des autres, à cause
que les nerfs et les muscles qui respondent à ces
parties là, le pressent ou l'agitent davantage; et que,
selon la diversité des parties desquelles il vient le plus,
il se dilate diversement dans le coeur, et en suite produit
des esprits qui ont des qualitez differentes. Ainsi,
par exemple, celuy qui vient de la partie inferieure du
— 341 —
foye, où est le fiel, se dilate d'autre façon dans le
coeur, que celuy qui vient de la rate; et cetuy-cy autrement
que celuy qui vient des venes des bras ou des
jambes; et enfin cettuy-cy tout autrement que le suc
des viandes, lors qu'estant nouvellement sorti de
l'estomac et des boyaux, il passe promptement par le
foye jusques au coeura.
Descartes Pas 340-341