— 69 —
      Enfin ie remarque que, puisque de tous les mouvements qui se
font dans la partie du cerveau dont l'esprit reçoit immediatement
l'impression, chacun ne cause qu'un certain sentiment, on ne peut
rien en cela souhaitter ny imaginer de mieux, sinon que ce mouvement
face ressentir à l'esprit, entre tous les sentimens qu'il est
— 70 —
capable de causer, celuy qui est le plus propre et le plus ordinairement
utile à la conservation du corps humain, lorsqu'il est en pleine
santé. Or l'expérience nous fait connoistre, que tous les sentimens
que la nature nous a donnés sont tels que ie viens de dire; et
partant, il ne se trouve rien en eux, qui ne face paroistre la puissance
et la bonté du Dieu qui les a produits.
Descartes Meds 69-70