— 69 —
Comme, par exemple, dans la corde A B C D
qui est toute tenduë, si l'on vient à tirer et remuer la derniere partie
D, la premiere A ne sera pas remuée d'une autre façon, qu'on la
pouroit aussi faire mouvoir, si on tiroit une des parties moyennes,
B ou C, et que la derniere D demeurast cependant immobile. Et
en mesme façon, quand ie ressens de la douleur au pied, la Physique
m'apprend que ce sentiment se communique par le moyen
des nerfs dispersez dans le pied, qui se trouvant étendus comme
des cordes depuis là iusqu'au cerveau, lorsqu'ils sont tirez dans le
pied, tirent aussi en mesme temps l'endroit du cerveau d'où ils
viennent et auquel ils aboutissent, et y excitent un certain mouvement,
que la nature a institué pour faire sentir de la douleur à l'esprit,
comme si cette douleur estoit dans le pied. Mais parce que ces
nerfs doivent passer par la iambe, par la cuisse, par les reins, par le
dos et par le col, pour s'estendre depuis le pied iusqu'au cerveau, il
peut arriver qu'encore bien que leurs extremitez qui sont dans le
pied ne soient point remuées, mais seulement quelques unes de
leurs parties qui passent par les reins ou par le col, cela neantmoins
excite les mesmes mouvements dans le cerveau, qui pourroient y estre
excitez par une blessure receuë dans le pied, en suite de quoy il sera
necessaire que l'esprit ressente dans le pied la mesme douleur que
s'il y avoit receu une blessure. Et il faut iuger le semblable de
toutes les autres perceptions de nos sens.
Descartes Meds 69