— 68 —
      Mais certes, quoy qu'au, au regard du corps hydropique, ce ne soit
qu'une denomination exterieure, lors qu'on dit que sa nature est corrompuë,
en ce que, sans avoir besoin de boire, il ne laisse pas d'avoir
le gozier sec et aride; toutesfois, au regard de tout le composé,
c'est à dire de l'esprit ou de l'ame unie à ce corps, ce n'est pas une
pure denomination, mais bien une veritable erreur de nature, en
ce qu'il a soif, lorsqu'il luy est tres-nuisible de boire; et partant,
il reste encore à examiner comment la bonté de Dieu n'empesche
pas que la nature de l'homme, prise de cette sorte, soit fautive et
trompeuse.
Descartes Meds 68