— 67 —
Et quoy que, regardant
à l'usage auquel l'horloge a esté destinée par son ouvrier, ie
puisse dire qu'elle se détourne de sa nature, lorsqu'elle ne marque
pas bien les heures; et qu'en mesme façon, considerant la machine
du corps humain comme ayant esté formée de Dieu pour avoir en
soy tous les mouvements qui ont coustume d'y estre, i'aye sujet de
penser qu'elle ne suit pas l'ordre de sa nature, quand son gozier est
sec, et que le boire nuit à sa conservation; ie reconnois toutesfois
que cette derniere façon d'expliquer la nature est beaucoup differente
de l'autre. Car celle-cy n'est autre chose qu'une simple denomination,
— 68 —
laquelle depend entierement de ma pensée, qui compare
un homme malade et une horloge mal faite, avec l'idée que i'ay
d'un homme sain et d'une horloge bien faite, et laquelle ne signifie
rien qui se retrouve en la chose dont elle se dit; au lieu que, par
l'autre façon d'expliquer la nature, i'entens quelque chose qui se
rencontre veritablement dans les choses, et partant qui n'est point
sans quelque verité.
Descartes Meds 67-68