— 333 —
article IX.
Comment se fait le mouvement du coeur.
Son premier effet est qu'il dilate le sang dont les
cavitez du coeur sont remplies: ce qui est cause que ce
sang, ayant besoin d'occuper un plus grand lieu, passe
avec impetuosité de la cavité droite dans la vene arterieuse,
et de la gauche dans la grande artere. Puis,
cette dilatation cessant, il entre incontinant de nouveau
sang de la vene cave en la cavité droite du coeur,
et de l'artere veneuse en la gauche. Car il y a de petites
peaux aux entrées de ces quatre vaisseaux, tellement
disposées qu'elles font que le sang ne peut entrer dans
— 334 —
le coeur que par les deux derniers, ny en sortir que
par les deux autres. Le nouveau sang, entré dans le
coeur, y est incontinant apres rarefié en mesme façon
que le precedent. Et c'est en cela seul que consiste le
pouls ou battement du coeur et des arteres; en sorte
que ce battement se reïtere autant de fois qu'il entre
de nouveau sang dans le coeur. C'est aussy cela seul qui
donne au sang son mouvement, et fait qu'il coule sans
cesse tres-viste en toutes les arteres et les venes; au
moyen de quoy il porte la chaleur qu'il acquiert dans
le coeur, à toutes les autres parties du corps, et il leur
sert de nourriture.
Descartes Pas 333-334