— 69 §3 —
      (3) Or là, ou il n'y a point de parties, il n'y a ni étenduë,
ni figure, ni divisibilité possible. Et ces Monades sont les
véritables Atomes de la Nature et en un mot les Elemens
des choses.
Leibniz Mon 69 §3