— 97 §46 —
      (46) Cependant, il ne faut point s'imaginer avec
quelques-uns que les verités éternelles, étant dependantes
de Dieu, sont arbitraires et dependent de sa volonté, comme
des-Cartes paroist l'avoir pris et puis Monsieur Poiret. Cela
n'est veritable que des verités contingentes
dont le principe est la convenance ou le choix du
meilleur; au lieu que les Verités Necessaires dépendent
uniquement de son entendement, et en sont l'objet interne.
Leibniz Mon 97 §46