— 29 —
      Maintenant, pour ce qui concerne les idées, si on les considere
seulement en elles-mesmes, et qu'on ne les rapporte point à quelque
autre chose, elles ne peuvent, à proprement parler, estre fausses;
car soit que i'imagine une Chevre ou une Chimere, il n'est pas moins
vray que i'imagine l'une que l'autre.
      Il ne faut pas craindre aussi qu'il se puisse rencontrer de la fausseté
dans les affections ou volontez; car encore que ie puisse desirer des
choses mauvaises, ou mesme qui ne furent iamais, toutesfois il n'est
pas pour cela moins vray que ie les desire.
      Ainsi il ne reste plus que les seuls iugemens, dans lesquels ie dois
prendre garde soigneusement de ne me point tromper. Or la principale
erreur et la plus ordinaire qui s'y puisse rencontrer, consiste
en ce que ie iuge que les idées qui sont en moy, sont semblables, ou
conformes à des choses qui sont hors de moy; car certainement, si
ie considerois seulement les idées comme de certains modes ou façons
de ma pensée, sans les vouloir rapporter à quelque autre chose
d'exterieur, à peine me pouroient-elles donner occasion de faillir.
Descartes Meds 29