— 313 —
Et si quelcun d'eux examine vos escrits pour les refuter, il
— 314 —
trouve, tout au contraire, qu'ils ne contienent que des
demonstrations, touchant des matieres qui estoient auparavant
ignorées de tout le monde. C'est pourquoy, estant
sages et avisés comme ils sont, je ne m'estonne pas qu'ils se
taisent; mais je m'estonne que vous n'ayez encore daigné
tirer aucun avantage de leur silence, à cause que vous ne
sçauriez rien souhaiter qui face mieux voir combien votre
Physique differe de celle des autres. Et il importe qu'on
remarque leur difference, affin que la mauvaise opinion
que ceux qui sont employez dans les affaires, et qui y reussissent
le mieux, ont coustume d'avoir de la Philosophie,
n'empesche pas qu'ils ne connoissent le prix de la vostre.
Car ils ne jugent ordinairement de ce qui arrivera, que
par ce qu'ils ont desja vû arriver; et pource qu'ils n'ont
jamais aperceu que le public ait recueilli aucun autre
fruit de la Philosophie de l'Escole, sinon qu'elle a rendu
quantité d'hommes Pedans, ils ne sçauroient pas imaginer
qu'on en doive attendre de meilleurs de la vostre, si ce
n'est qu'on leur face considerer que celle cy estant toute
vraye, et l'autre toute fausse, leurs fruits doivent estre
entierement differens. En effect, c'est un grand argument,
pour prouver qu'il n'y a point de verité en la Physique de
l'Escole, que de dire qu'elle est instituée pour enseigner
toutes les inventions utiles à la vie, et que neantmoins,
bien qu'il en ait esté trouvé plusieurs de temps en temps, ce
n'a jamais esté par le moyen de cette Physique, mais seulement
par hasard et par usage, ou bien, si quelque science y
a contribué, ce n'a esté que la Mathematique: et elle est
aussi la seule de toutes les sciences humaines, en laquelle on
ait cy-devant pu trouver quelques veritez qui ne peuvent
estre mises en doute. Ie sçay bien que les Philosophes la veulent
— 315 —
recevoir pour une partie de leur Physique; mais pource
qu'ils l'ignorent presque tous, et qu'il n'est pas vray
qu'elle en soit une partie, mais au contraire que la vraye Physique
est une partie de la Mathematique, cela ne peut rien
faire pour eux.
[>]
Descartes Pas 313-314-315