— 91 §36 —
      (36) Mais la raison suffisante se doit trouver aussi
dans les verités contingentes ou de fait, c'est à dire,
dans la suite des choses repandues
par l'univers des creatures; où la resolution en raisons
particulières pourroit aller à un detail sans bornes, à cause
de la variété immense des choses de la Nature et de la
division des corps à l'infini. Il y a une infinité de figures
et de mouvemens presents et passés qui entrent dans la
cause efficiente de mon ecriture presente, et il y a
une infinité de petites inclinations et dispositions de mon
ame, presentes et passées qui entrent dans la cause finale.
Leibniz Mon 91 §36