— 27 —
Et1dans ce peu que ie
viens de dire, ie croy avoir rapporté tout ce que ie sçay veritablement,
ou du moins tout ce que iusques icy i'ay remarqué que ie
sçavois.
      Maintenant ie considereray plus exactement si peut-estre il ne se
retrouve point en moy d'autres connoissances que ie n'aye pas
encore apperceuës. Ie suis certain que ie suis une chose qui pense;
mais ne sçay-je donc pas aussi ce qui est requis pour me rendre certain
de quelque chose? Dans cette premiere connoissance, il ne se
rencontre rien qu'une claire et distincte perception de ce que ie connois;
laquelle de vray ne seroit pas suffisante pour m'assurer qu'elle
est vraye, s'il pouvoit iamais arriver qu'une chose que ie concevrois
ainsi clairement et distinctement se trouvast fausse. Et partant il me
semble que des-ja ie puis establir pour regle generale, que toutes les
choses que nous concevons fort clairement et fort distinctement, sont
toutes vrayes.
Descartes Meds 27