— 89 §32 —
      (32) Et celui de la raison suffisante, en vertu
duquel nous considerons qu'aucun fait ne sçauroit se trouver
vrai, ou existent, aucune Enonciation veritable, sans qu'il
y ait une raison suffisante pour quoi il en soit ainsi et
non pas autrement. Quoi que ces raisons le plus souvent
ne puissent point nous être connües.
Leibniz Mon 89 §32