— 87 §30 —
      (30) C'est aussi par la connoissance des verités necessaires
et par leurs abstractions que nous sommes élevés aux
Actes reflexifs, qui nous font penser à ce qui s'appelle
Moy et à considérer que ceci ou cela est en nous: et c'est
ainsi qu'en pensant à nous, nous pensons à l'Etre, à la
Substance, au simple et au composé, à l'immateriel et à
Dieu même; en concevant que ce qui est borné en nous, est
en lui sans bornes. Et ces Actes reflexifs fournissent les
objects principaux de nos raisonnemens.
Leibniz Mon 87 §30