— 83 §25 —
      (25) Aussi voïons nous que la Nature a donné des perceptions
relevées aux animaux, par les soins qu'elle a pris
de leur fournir des organes qui ramassent plusieurs raïons
— 85 §25 —
de lumière ou plusieurs ondulations de l'air, pour les faire
avoir plus d'efficace par leur union. Il y a quelque chose
d'approchant dans l'odeur, dans le goût et dans l'attouchement,
et peut-être dans quantité d'autres sens, qui nous
sont inconnûs. Et j'expliqueray tantôt, comment ce qui se
passe dans l'Ame represente ce qui se fait dans les organes.
Leibniz Mon 83-85 §25