— 19 —
      Mais que sçay-ie s'il n'y a point quelque autre chose differente de
celles que ie viens de iuger incertaines, de laquelle on ne puisse
avoir le moindre doute? N'y a-t- il point quelque Dieu, ou quelque
autre puissance, qui me met en l'esprit ces pensées? Cela n'est pas necessaire;
car peut-estre que ie suis capable de les produire de moy-mesme.
Moy donc à tout le moins ne suis-ie pas quelque chose? Mais
i'ay des-ja nié que i'eusse aucun sens ny aucun corps. I'hesite neantmoins,
car que s'ensuit-il de là ? Suis-ie tellement dépendant du
corps et des sens, que ie ne puisse estre sans eux? [>]
Descartes Meds 19